YALE UNIVERSITY ϟ « i gotcha » he whispered mischievously.


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
LE FORUM OUVRE SES PORTES CE 26 JUIN 2011, BIENVENUE A TOUS

Partagez | 
 

 Opale ♦ et si nous n'étions qu'en réalité que de pauvres concombres.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

I'M Opale Riversflow

Messages : 6
© Crédits : aud' (avatar); ban (tumblr).
Points : 16


MessageSujet: Opale ♦ et si nous n'étions qu'en réalité que de pauvres concombres.   Ven 8 Juil - 12:28



― OPALE VENUS RIVERSFLOW
ft. “ daisy lowe ”


✦ identité : opale vénus riversflow - vingt-deux ans - études de droit - née le 14/02/1989 à fairfield (Connecticut, USA) - origines britanniques - nationalité américaine.
statut : celibataire.
consommation
alcool
tabac
drogue(s)
sexe
✦ je suis : active - enjouée - chanceuse - attachante - désintéressée - illimitée - secrète - menteuse - malade.
++ liste de choses que vous aimez, la liberté, la folie, la bêtise, danser, jouer au hockey, au soccer, mes clopes, me lâcher, le jeu, jouer de la guitare, chantonner.
-- liste de choses que vous n'aimez pas et/ou détestez, la religion, le pape, les oignons, être repérée, devoir abandonner, le sexisme, les histoires à l'eau de rose, le chocolat, les classements, être prise pour une folle, l'hôpital.
✦ trivia : depuis toute petite, opale a l'amour du risque. destinée à faire de la gymnastique et du cheerleading, elle s'est tournée vers le hockey sur glace et le soccer. fana de trucs de mecs, elle s'est essayée au football et le préfère au soccer, seulement, il y a très peu de filles qui en jouent. elle joue de la guitare et chante quand il le faut, mais elle ne se trouve pas exceptionnelle, sa mère aurait préférée qu'elle fasse du piano. depuis qu'elle a fait un séjour en psychiatrie, elle voue une grande haine contre les hôpitaux, elle ne s'y rend jamais. elle étudie le droit, elle est très douée dans ce qu'elle entreprend mais fait l'idiote, elle n'aime pas les étiquettes et aimerait encore moins qu'on lui colle celle de l'intello. elle évite de parler d'elle, préférant paraitre complètement dingue. elle est un peu la pote. un peu querelleuse, elle se bagarre souvent, et ce qui la provoque le plus sont les remarques sur son physique. enfin, vous comprendrez.

― fairytale got twisted and decayed

FIRST ROUND J'ouvre préniblement les yeux pour découvrir une chambre. Une nouvelle, encore. Je soupire. Je suis recouverte d'une couverture fine et blanche, une tâche est là, une seule et unique tâche de sang. Le rouge vif normal a laissé place à un brun rougeâtre d'une laideur insupportable. Ma mère est là, ma soeur aussi, je la vois, elle, plus vieille d'un an, réussite de la famille. « L'année prochaine, Opale, tu commences la gymnastique, comme ta soeur. » Non, je n'ai pas commencé, je n'ai pas voulue faire comme ma soeur, si j'avais accepté, c'était il y a quelques années, si j'avais accepté à cette époque, en serais-je arrivée là ? Peut-être. Je cesse de regarder les deux seules femmes qui me servent de famille. Je crois qu'au fond, je les hais toutes les deux. Je les hais d'être là, à dormir avec cette mine triste sur le visage. Je sais que c'était lâche, que c'était prendre la fuite, la solution facile, mais c'était la seule, c'est la seule solution qu'il me reste. Tous mon avant-bras droit est recouvert d'un bandage, dessus n'est visible aucune tâche de sang, d'où vient donc la tâche de mon lit ? Je retourne à la contemplation de ma famille. Ma soeur et ses longs cheveux blonds, rassemblés en une couette, il retombe sur son épaule, ses genoux remontés sur le fauteuil lui servent d'appui. Malgré sa mine dévastée, son maquillage qui a coulé d'avoir trop pleuré, elle en reste jolie. Sans doute la plus jolie de nous deux. J'auraIs aimé être comme elle. Je détourne le regard pour dévisager ma mère. Elles sont exactement identiques, mis à part les quelques malheureuses rides de ma mère. Ma soeur bouge, ouvre les yeux et croise mon regard. « Pourquoi ? » Sa voix est pâteuse et .. Attend, était-ce vraiment une question à poser ? Je la regarde, les yeux écarquillés, puis je me retourne, lui tournant ainsi le dos, à elle et à ma mère. Juste avant de me retourner, j'ai comprit. J'ai comprit d'où venait le sang, son petit top rose pâle en est couvert, sans doute mon propre sang. « Tu devrais te changer. C'est moche le rose pâle et le brun. » Elle s'y connait sans doute mieux en mode que moi. Je l'entends soupirer, elle se lève et réveille maman. « J'ai fait un rève affreux dans lequel je t'entendais crier parce que tu avais retrouvé ta soeur avec du sang plein le bras à moitié mor.. » Elle s'arrête en découvrant que c'est la réalité, que la fille dont elle parle est dans un lit d'hôpital, le bras bandé. L'année qui a suivit sa proposition pour faire de la gym, j'ai commencé le hockey sur glace, sans qu'elle sache. Là-bas, je me suis fait des amis, ils m'ont apprit le soccer, le skateboard, le football (malgré leurs réticences à voir jouer une fille). Les années ont lentement passé, j'ai commencé à me trouver des défauts, un nez trop long et des jambes interminables. Je me détestais de ne pas leur ressembler, blonde, jolie, bien proportionnée, je me détestais au plus haut point. J'ai appelé à l'aide, vu le psy de maman. Rien, je n'avais rien. Et ce, c'était il y a quelque jour. Comprenant enfin que personne ne m'aiderait, que j'étais condamnée à être seule face à ma souffrance, j'ai abandonné et je me suis laissée aller, rien de pire ne pouvait m'arriver. Mais voilà que je me réveille, je me réveille alors que j'étais ne plus censée pouvoir ouvrir les yeux, je me réveille et le monde est là, bien réel. J'aurais du aller au bout pourtant, je ne mérite au moins la fin, je ne veux plus de la vie, je ne veux plus de cette vie là. Elles quittent la chambre, une infirmière vient me voir. « Vous avez rendez-vous avec le docteur Davidson. Votre mère a laissé quelques affaires pour vous. Je viens vous chercher dans quelques minutes. » Est-ce réellement comme ça que ça va se passer ? Je me redresse, hésitante, je pose un pied puis l'autre sur le sol. J'ai les jambes tremblantes, j'ouvre le sac pour un découvrir des fringues, j'en sors un jean et un sweat d'université que j'enfile. Dix minutes après sa première entrée, l'infirmière revient et m'entraîne lentement à travers le couleur. J'ai rentré mes mains dans mes manches de peur que l'on voit mes bandages. Le porte d'une grande pièce s'ouvre, un long bureau d'un brun clair et derrière un homme un peu barbu mal rasé, cheveux grisonnants, lève les yeux et sourit. « Bonjour mademoiselle Riversflow. » Je ne sais pas pourquoi mais j'aurais aimé qu'il hésite sur mon nom, qu'il regarde ses papiers, et quelque chose me dit qu'il est sait long sur moi. Il me fait signe de lui passer un objet derrière moi. Je l'attrape et lui donne. Il attrape ma main au passage et la regarde quelques secondes avant que je la lui retire. Je m'assied. « Etes-vous boulimique ? » Malgré la hausse de son ton, montrant que c'est une question, ça sent l'affirmation. Je serre les points comme pour cacher mes doigts. Ma non réponse semble lui satisfaire et acquiesce. « Pourquoi ? .. Enfin, vous vous savez pourquoi. Et je pense m'en doutez. Pourquoi êtes-vous boulimique ? » Je le fixe, les yeux ronds, ce mec est trop bizarre. « Dysmorphophobie, hein ? » Je le regarde en insistant plus, je ne comprends rien de son blabla, ce mec est aussi fou que ses patients. Je fronce les sourcils. « Vous vous haïssez au point de vous faire du mal, quelque chose sur votre physique vous répugne, et si vous n'étiez pas déjà majeure, vous auriez fait de la chirurgie. Vous en avez fait déjà, sur votre bras. Enfin, c'est une autre chirurgie qu'est celle là, ce n'est pas vraiment esthétique. » Je hausse un sourcil. « Pas vraiment esthétique .. Je devrais être morte, l'esthétique .. après ça .. » Il m'observe, se détend et croise les bras sur sa poitrine. « Nous allons nous revoir puisque votre mère a signé pour que vous restiez un peu chez nous. » La déclaration me fait l'effet d'une claque. Non, elle a pas fait ça, m'enfermer pendant .. « Un mois. Nous allons passer un mois ensemble. » Un mois .. Mais, lit-il dans mes pensées ? Je serre les dents à en avoir mal, je les déteste, je déteste ma mère.
SECOND ROUND Je passe une main tremblante dans mes cheveux et je daigne enfin regarder ma mère en face. Tel que je n'en ai pas eu le courage depuis ma sortie. Un an enfermée pour une malheureuse tentative de suicide ? Un an qui n'a servit à rien. En y ajoutant un an pour me ré-adapter à la vie extérieur, deux ans d'absence physique ou morale. Cette dernière année, je n'ai rien changé, j'ai même plongé plus profond qu'auparavant. « Je ne pensais pas que ma fille serait capable de .. » Je souris malgré moi d'un sourire légèrement vicieux, prétentieux, même moqueur. « De quoi ? De fumer, boire, se droguer, coucher ? Et après un an en centre, replongé dans sa maladie ? Tu ne t'es pas posé de question avant de me sauver ? Tu ne t'es pas demandé la raison ? Peut-être suis-je destinée à ça. » Elle baisse les yeux, n'osant plus voir à quoi ressemble sa fille à présent. Mon sourire ne disparaît pas. Elle se met à murmurer pour elle-même qu'elle ne veut pas y croire, que ce n'est pas possible. Elle enfouit son visage dans ses mains. Et là, je vois ma soeur entrer. Un regard vers moi, un regard vers maman, elle comprend. Elle savait, elle, elle connaissait les conneries que je faisais. Elle n'a rien fait pour m'aider, elle cherche tellement à plaire à maman qu'elle en oublie sa propre soeur. Dans deux ou trois mois, j'entre à Yale en droit, allez savoir comment est-ce possible. Peut-être sont-ils persuadés de mon intelligence. Enfin, je m'en contrefiche. Après un dernier regard vers ma 'famille', j'attrape ma guitare et sort de la maison. Loin, loin, loin, voilà, je veux partir loin et retrouver mes amis, retrouver ceux que j'aimais avant de disparaître de la surface de la planète. Mais rien n'est comme avant, rien, mis à part ce sentiment de haine comme moi-même au fond de moi. La vitrine d'une boutique m'arrête, j'y vois mon reflet. Dieu, que je suis laide, ce nez .. ew.


" im not in this conversation anymore ! "

camille/hiboursmadness - je ne sais pas compter - j'ai connu le forum grâce à bazzart, pendant les vacances ma présence sera 6/7 - mon personnage est un personnage inventé - j'ai encore quelque chose à dire : nous sommes tous des concombres, allons baiser.





Dernière édition par Opale Riversflow le Dim 10 Juil - 22:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

I'M Emma S. Taylor-Brown

Messages : 52
© Crédits : Morrigan
Année : 3ème année
Points : 36


SOCIAL NETWORK
Statut: Célibataire
Avec: Superman
Contacts & Liens:

MessageSujet: Re: Opale ♦ et si nous n'étions qu'en réalité que de pauvres concombres.   Ven 8 Juil - 13:51

Daisy ♥
Bienvenuuuuuuuue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

I'M Charlotte Ellington

Messages : 195
© Crédits : bazzart ( psychozee ? )
Résidence : Kappa kappa Gamma
Année : 3ème année
Points : 91
http://yale-u.bb-fr.com/t136-charlotte-ellington-termine


SOCIAL NETWORK
Statut: Célibataire
Avec: prénom de la personne
Contacts & Liens:

MessageSujet: Re: Opale ♦ et si nous n'étions qu'en réalité que de pauvres concombres.   Ven 8 Juil - 13:54

Bienvenuuuue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

I'M Lysandra S. Zamoyski

Messages : 338
© Crédits : Qwenty // Arya
Résidence : Kappa Kappa Gamma
Année : 2e année
Points : 87
http://yale-u.bb-fr.com/t65-lysandra-the-way-you-make-me-feel


SOCIAL NETWORK
Statut: Célibataire
Avec:
Contacts & Liens:

MessageSujet: Re: Opale ♦ et si nous n'étions qu'en réalité que de pauvres concombres.   Ven 8 Juil - 14:05

daisy et le pseudo *.*
bienvenue <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

I'M Natali M. Santoro

Messages : 20
© Crédits : FUCKITYFUCK©
Année : 2eme Année.
Points : 30
http://yale-u.bb-fr.com/t239-m-natali-m-santoro#3036


MessageSujet: Re: Opale ♦ et si nous n'étions qu'en réalité que de pauvres concombres.   Ven 8 Juil - 14:34

Bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

I'M Thomas Gray

Messages : 88
© Crédits : Wild Heart&Bazzart
Année : 3e année
Points : 45
http://yale-u.bb-fr.com/t97-thomas-gray-sex-drugs-and-football-m


SOCIAL NETWORK
Statut: Célibataire
Avec: prénom de la personne
Contacts & Liens:

MessageSujet: Re: Opale ♦ et si nous n'étions qu'en réalité que de pauvres concombres.   Ven 8 Juil - 15:37

Bienvenue !
Daisy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

I'M Lexi Williams

Messages : 27
© Crédits : microwave
Points : 26


MessageSujet: Re: Opale ♦ et si nous n'étions qu'en réalité que de pauvres concombres.   Ven 8 Juil - 17:06

DAISYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYY

Sorry, je l'aime trop cette fille.

Bienvenue, sinon =D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

I'M Opale Riversflow

Messages : 6
© Crédits : aud' (avatar); ban (tumblr).
Points : 16


MessageSujet: Re: Opale ♦ et si nous n'étions qu'en réalité que de pauvres concombres.   Dim 10 Juil - 22:11

    wah, merci tout le monde I love you
    je pense avoir terminé ma fiche. (;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

I'M Lysandra S. Zamoyski

Messages : 338
© Crédits : Qwenty // Arya
Résidence : Kappa Kappa Gamma
Année : 2e année
Points : 87
http://yale-u.bb-fr.com/t65-lysandra-the-way-you-make-me-feel


SOCIAL NETWORK
Statut: Célibataire
Avec:
Contacts & Liens:

MessageSujet: Re: Opale ♦ et si nous n'étions qu'en réalité que de pauvres concombres.   Lun 11 Juil - 8:40


FICHE VALIDEE


Merci à toi de ton inscription et encore bienvenue sur le forum, maintenant que ta fiche est terminée tu peux aller poster dans les différentes parties du forum, n'est-ce pas fantastique ? What a Face Voici ci-dessous quelques étapes pour te guider dans ta démarche " d'insertion " :


A moins que ta fiches soit mise dans la partie pré-validation, tu recevras d'ici quelques minutes ta première mission n'oublie pas que ton personnage n'a en aucun cas le droit de révéler cette mission à qui que ce soit, de plus, n'hésite pas à aller créer des liens avec les autres soit en fonction de ta mission, soit et bien... simplement pour le plaisir d'avoir des liens : tu peux inventer des liens basés sur des missions qui auraient eu lieu l'année précédente à titre d'exemple !



BON JEU SUR YALE UNIVERSITY

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

I'M Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Opale ♦ et si nous n'étions qu'en réalité que de pauvres concombres.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Opale ♦ et si nous n'étions qu'en réalité que de pauvres concombres.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
YALE UNIVERSITY ϟ « i gotcha » he whispered mischievously. :: ✎ ADMINISTRATION :: Admission :: en cours de validation-