YALE UNIVERSITY ϟ « i gotcha » he whispered mischievously.


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
LE FORUM OUVRE SES PORTES CE 26 JUIN 2011, BIENVENUE A TOUS

Partagez | 
 

 hillhouse • computer things

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

I'M Jamye E. Wandsord

Messages : 41
© Crédits : money honey
Année : 4ème
Points : 46
http://yale-u.bb-fr.com/t114-jamye-hold-it-against-me


SOCIAL NETWORK
Statut: Célibataire
Avec:
Contacts & Liens:

MessageSujet: hillhouse • computer things   Ven 1 Juil - 15:13

Urgence ordinateur. Ce foutu truc s'allumait normalement. Et une fois sur l'écran d'accueil, plus rien. Écran parfait, pas de souris, plus de clavier... Rien. Que dalle. Et les jours où j'avais de la chance, ce truc me changeait même mon écran dans des nuances de jaunes. Passionnant n'est-ce pas ? Quoi qu'il en soit, ce truc perturbait grandement ma Twitt Mania et m'obligeais à Twitter en permanence via mon BlackBerry, ce qui est était moins sympa. Et mes cours n'allaient pas survivre longtemps si je ne les rentraient pas dans mon ordi. Mon dilemme était donc là : qu'est-ce que je fais de mon ordi et comment je le fais réparer ? Première réponse : je le fais réparer. Deuxième réponse : je trouve un étudiant di'nfo ou en ingénierie. Mais bien sur ! Robbie.
Je n'avais jamais parlé à ce mec, mais tout le monde disait qu'il était vachement bon en informatique. J'étais désespérée. J'avais besoin d'aide, rapide. Où est-ce qu'on trouve un geek ? Dans l'aile nord. Hillhouse bien sur. D'un geste, je chopais ma pochette d'ordinateur bien trop cher et mon sac Vuitton. Direction : l'espace des geeks.
Il ne me fallu pas longtemps pour trouver Robbie. Il était seul (logique) et semblait plongé dans... euh, à la limite je m'en foutais. L'avantage des bibliothèque de Hillhouse était tout de même qu'elles ne résonnaient pas. Approchant mes talons trop haut, j'attrapais une chaise et m'installais en face de lui. Regard étonné. Surprise, petit génie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

I'M Robbie Taylor-Brown

Messages : 46
© Crédits : psychozee
Année : 4° année
Points : 38


SOCIAL NETWORK
Statut: Célibataire
Avec: prénom de la personne
Contacts & Liens:

MessageSujet: Re: hillhouse • computer things   Ven 1 Juil - 16:46

Que ce soit clair. Robbie ne se rendait pas à la bibliothèque par pur plaisir. En tant normal, il fuyait même l’endroit. Etudier quand on n’était pas en période d’examens était stupide. Si une période de tests approchait, tout le campus rappliquait et cela devenait invivable. Mais en ces chaudes journées estivales, l’étudiant en informatique se réfugiait avec plaisir ici. Ses camarades de cours n’avaient pas encore envahi les lieux. Pas d’odeur d’anxiolytique. Youpie. Il observa du coin de l’œil une silhouette entrer mais jugea que ce n’était pas important. Il avait parfaitement cherché à se faire passer pour un asocial aujourd’hui, peu de chances donc qu’on vienne l’ennuyer. Piles de livres derrière lesquelles il disparaissait, en tailleur sur sa chaise, et vêtu d’un jean troué ainsi que d’un t-shirt noir à l’effigie d’une référence que seuls les geeks pouvaient comprendre : la panoplie pour une marginalisation parfaite. Si la nourriture avait été acceptée, il aurait même ramené une part de pizza. De quoi faire fuir la gente féminine superficielle en un rien de temps. Pour dissuader tout individu masculin, il comptait sur l’important ouvrage de philosophie qu’il avait pris et posé bien en vue. Dans le pire des cas, on pouvait s’en servir comme d’un objet contondant.

Replongeant le nez dans un ouvrage parlant de problèmes de psychologie, Robbie songea avec réconfort qu’il mettrait peut-être le doigt sur les troubles de la personnalité précis qui agitaient plusieurs de ses camarades d'informatiques. A moins qu'ils aient inventés de nouveaux dérangements psychologiques, une hypothèse à ne pas éliminer. Il tournait une page lorsqu’une présence le fit lever la tête et jeter un regard aussi intrigué que sceptique. Un sac hors de prix, une pochette d’ordinateur luxueuse qui devait renfermer un ordinateur top cher lui aussi. Des vêtements qui avaient l'air un peu plus luxueux que ceux du consommateur moyen. Une fille à papa. Merde. L’aura d’étudiant en informatique aurait du la tenir à l’écart, n’est-ce pas ?

« Mais qu'est-ce que c'est que ce délire ? » demanda-t-il en refermant le livre qu'il tenait


Dernière édition par Robbie Taylor-Brown le Ven 1 Juil - 22:57, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

I'M Jamye E. Wandsord

Messages : 41
© Crédits : money honey
Année : 4ème
Points : 46
http://yale-u.bb-fr.com/t114-jamye-hold-it-against-me


SOCIAL NETWORK
Statut: Célibataire
Avec:
Contacts & Liens:

MessageSujet: Re: hillhouse • computer things   Ven 1 Juil - 17:36

Les bibliothèque de Hillhouse ne résonnaient pas. Elles avaient la particularité étrange d'être toujours silencieuses même quand des centaines d'étudiants débarquaient ici pour réviser leur examen. je le savais, parce que j'avais justement été impressionnée de leur contenance maximale en personne, pour un record de bruit minimal. Ahurissant. Ou alors c'était les harpies qui les géraient, qui arrivaient à imposer ce calme. Mystère.
Quoi qu'il en soit, l'homme de ma situation (enfin, façon de parler, je ne considérait même pas cette chose comme un homme) se trouvait devant moi avec un air... étonné. Je comprenais aisément qu'il n'ait pas vraiment l'habitude de présence féminine. De vraies filles, que l'on se comprenne bien. une nana jolie, pesant moins de 120kilos et s'habillant avec autre chose que des fringues digne de servir de sac pour des patates. Autrement dit, dans des fringues que même les femmes de ménages de chez moi ne portaient pas. Bref.
« Mais qu'est-ce que c'est que ce délire ? » Il referma on livre sur ses paroles. Bien. Louches sur mon décolleté quelques secondes et après on pourra passer à ce qui m'amène dans ce coin paumé du campus. « C'est toi le petit génie en informatique, non ? J'ai besoin de ce que tu sais faire. Mon ordi démarre, mais une fois que j'arrive sur l'écran d'accueil, plus rien. Et je ne peux pas vivre sans ordinateur. » Je le fixais avant de reprendre.
« Ma proposition est simple : tu répares mon ordi, je te file ce que tu veux. Que tu veuilles du fric, un nouvel ordi ou diner avec n'importe quelle fille du campus, je peux t'arranger ça. A condition que mon ordi fonctionne. » Je ponctuais ma phrase d'un sourire à la brisith. Et là, je le défiais de me dire non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

I'M Robbie Taylor-Brown

Messages : 46
© Crédits : psychozee
Année : 4° année
Points : 38


SOCIAL NETWORK
Statut: Célibataire
Avec: prénom de la personne
Contacts & Liens:

MessageSujet: Re: hillhouse • computer things   Ven 1 Juil - 22:56

Woh. De quoi avait-il l'air pour qu'on lui demande ça ? Qu’on lui propose de l’argent ou un ordi, Robbie était d’accord. Ça devait être écrit sur son front. Quelque chose comme « j’accepte espèces, virements et cartes de crédit ». Mais qu’on lui propose carrément un rendez-vous avec une fille, ah non. C’était autre chose. C’est qu’il avait vraiment l’air désespéré. Pas bon pour l’ego, tout ça. Est-ce qu’il devait rassurer cette fille et lui assurer que sa vie sentimentale n’était pas un désert, et qu’il avait quand même côtoyé plusieurs filles ? Ou même qu’il faisait du sport ? Non, elle chercherait un autre « génie de l’informatique ». A qui elle irait faire ce petit sourire. Sauf qu’il le connaissait, le petit sourire anglais condescendant. C’était de famille. Encore qu’il n’en avait pas hérité. Ou que cette façon de regarder avec une lueur hautaine était restée bloquée chez lui. Bon. Robbie reposa avec précaution le livre sur la pile. Ça avait l’air à peu près stable. Ça ferait l’affaire. Maintenant il aurait le champ libre pour pianoter sur un ordinateur. Retrouver les vieux réflexes, en somme.

« Je suppose que c’est moi le petit génie de l’informatique. Je m’attendais à une réputation un peu plus pourrie. J’ai de la chance. »

Ou alors, il y avait suffisamment de Taylor-Brown pour qu’on ait du mal à les insulter les uns les autres. L’hypothèse méritait d’être soulevée. Il y réfléchirait à l’occasion.

« J'ai suffisamment d'ego pour refuser la traite d'êtres humains. A la rigueur, de l'argent ou un ordinateur. L'un dans l'autre, tu m'as l'air d'avoir pas mal de pognon. Toi ou ta famille, mais ce sera pareil une fois encaissé. »


Et peu importe d'où venait l'argent de la famille : on n'allait pas être xénophobe avec de la monnaie. Pour une fois que l'argent tombait du ciel ! Même pas besoin de se déplacer, on venait le voir. S'il avait su, il se serait passé de ces jobs d'été pourris et aurait tout de suite passé des annonces.

« Au passage, je m’appelle Robbie. Passe ton ordinateur, on va voir ce qu’on peut faire. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

I'M Jamye E. Wandsord

Messages : 41
© Crédits : money honey
Année : 4ème
Points : 46
http://yale-u.bb-fr.com/t114-jamye-hold-it-against-me


SOCIAL NETWORK
Statut: Célibataire
Avec:
Contacts & Liens:

MessageSujet: Re: hillhouse • computer things   Dim 3 Juil - 15:14

N'importe lequel des type d'info devait être capable de résoudre mon problème. Mais bon, Robbie ferait largement l'affaire, si j'en croyais un peu ce qui trainait sur le campus. Si ce n'était pas le cas, à savoir si il était totalement nul dans son domaine, j'irais simplement ajouter mon grain de sel à ce qui se disait. Et ça ne serait pas beau à voir. Du moins à entendre. Putain d'expression américaine.
« Je suppose que c’est moi le petit génie de l’informatique. Je m’attendais à une réputation un peu plus pourrie. J’ai de la chance. » J’eus un sourire amusé. On en oubliait parfois que nos "petits génie" avait une vie merdique. Pauvres d'eux. Je n'aurais jamais supporter le manque de reconnaissance. « J'ai suffisamment d'ego pour refuser la traite d'êtres humains. A la rigueur, de l'argent ou un ordinateur. L'un dans l'autre, tu m'as l'air d'avoir pas mal de pognon. Toi ou ta famille, mais ce sera pareil une fois encaissé. » Un autre sourire ponctua sa première phrase. Je ne considérait pas mes camarades américaines comme des "humaines". Uniquement comme des objets utiles (ou non) au quotidien. Je savais que les gens se leurraient avec moi. J'étais une anglaise très fière. Je l'avais toujours été. Je le resterais.
« Au passage, je m’appelle Robbie. Passe ton ordinateur, on va voir ce qu’on peut faire. » Bien. Il avait même quelques notions de vie sociable qui se limitaient autrement qu'à "-oui - non - désolé - merci" Étonnant. « Moi c'est Jamye. » Répondis-je avec un sourire. Sans plus attendre, j'extirpais mon ordinateur de sa pochette et le tendais à Robbie. Épate moi Taylor-Brown...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

I'M Robbie Taylor-Brown

Messages : 46
© Crédits : psychozee
Année : 4° année
Points : 38


SOCIAL NETWORK
Statut: Célibataire
Avec: prénom de la personne
Contacts & Liens:

MessageSujet: Re: hillhouse • computer things   Lun 4 Juil - 13:38

Tiens, sa Majesté avait eu un sourire en passant son ordinateur. Avait-elle encore envie de se moquer des élèves du pôle informatique, ou commençait-elle à les voir comme des êtres humains (quoique légèrement défaillants) ? Après avoir rapidement vérifié que l’ordinateur n’ait pas de dommages extérieurs, Robbie appuya solennellement sur la touche permettant d’allumer l’ordinateur qu’il venait d’ouvrir. Ouh que c’était long … Il faudrait apprendre aux étudiants que configurer son ordinateur pouvait être un gain de temps salutaire. Lorsque l’écran s’éclaira, l’étudiant eut une grimace. C’était moche. Si bien qu’une réflexion s’échappa aussitôt de ses lèvres.

« Je pense que c’est à peu près comme si tu montrais à un étudiant en médecine la verrue qu’a attrapé ton animal de compagnie. Mais ça s’arrange. »

Il aurait bien ajouté qu’il était désolé de lancer une telle phrase à une heure pareille, mais il aurait fallu supposer qu’il y avait des moments où on pouvait le faire. Ce qui n’était pas le cas. Sauf si l’on avait un bon seuil de tolérance et qu’on aimait piocher dans l’assiette de ses voisins de table. Se mettant à l’œuvre, Robbie pianota quelques secondes sur la table, par réflexe. Avant d’utiliser ses deux mains pour taper rapidement quelques codes sur l’écran noir qui venait de s’installer. La situation n’était pas critique, il pouvait corriger ça assez rapidement. Il suffisait de redéfinir quelques détails, de toucher à un ou deux programmes …

« Ca ne sera pas long. Mais je demande comment tu as fait ça. Sites louches ? Pas d'antivirus ? Transferts de fichiers par clé usb ? Quitte à traquer l’infection, je peux bien chercher s’il y a d’autres choses capables de planter dans peu de temps. Ou te l’améliorer un peu si ça t’intéresse. »

Il allait sans dire que ce serait plus cher. Mais elle s’y attendait, n’est-ce pas ? Se replongeant dans sa tâche, Robbie jeta un regard furtif à sa cliente. C’était désagréable, ce silence.

« On peut aussi parler. Je suis capable de faire plusieurs choses. Faut bien des avantages à être catalogué "grosse tête" ... Maintenant que j'y pense, ton accent ne sonne pas très américain. Européenne ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

I'M Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: hillhouse • computer things   

Revenir en haut Aller en bas
 

hillhouse • computer things

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
YALE UNIVERSITY ϟ « i gotcha » he whispered mischievously. :: YALE UNIVERSITY :: AILE NORD :: Hillhouse-